UNE NOUVELLE VIE EN CAMARGUE

Tous les ans, c’est la même chose. Quand les beaux jours reviennent, je retape timidement l’adresse de mon blog dans ma barre de recherche, pour vérifier qu’il soit toujours là. Et aussi surprenant que cela me paraisse alors, il l’est toujours. Je fais défiler les pages, les articles, me rappelant avec nostalgie ces moments de vie ensoleillés, me remerciant intérieurement d’avoir pris la peine de les partager ici, parce-qu’ils constituent tous de beaux souvenirs.

Tous les ans donc, lorsque les oiseaux se remettent à chanter et les bourgeons à éclore, je sors de ma coquille hivernale, retrouve avec excitation mon appareil photo, mes jupes à fleurs et mes chapeaux de paille, me creuse quelques jours la tête à la recherche des identifiants de mon blog et reprend avec frénésie l’écriture d’articles, persuadée que « cette fois-ci, j’ai vraiment du perdre tous mes lecteurs » !

Alors me revoilà, avec, comme tous les ans, un bon paquet de choses à raconter ici. Ces derniers jours ont été intenses et merveilleux. C’est drôle, je crois d’ailleurs que c’est la première fois depuis plusieurs mois que je prends le temps d’y réfléchir vraiment, de poser les choses à plat, de prendre un peu de hauteur. Je ne sais même pas par où commencer…

D’abord, Adrien, Newton, Charlot et moi avons quitté notre petit village de Puget, dans le Luberon, pour de nouvelles aventures professionnelles en Camargue. C’est avec un peu d’appréhension que nous avons posé nos valises à Aigues-Mortes, en décembre 2020, pour y construire une nouvelle vie. L’hiver, le confinement, le manque de temps pour trouver le logement de nos rêves, le fait de ne connaître personne sur place : notre installation ici relevait définitivement du défi. Pourtant, 8 mois plus tard, je peux officiellement l’écrire, nous avons réussi à nous créer une sorte de paradis, une vie qui nous comble en plein coeur de la Camargue Gardoise. Dès les premiers jours de printemps, lorsque le jasmin s’est mis à envahir les rues d’Aigues-Mortes, les commerces à ré-ouvrir, lorsque nos rencontres sur place se sont multipliées, que les odeurs de churros et de poissons grillés ont grimpé jusqu’à nos fenêtres et que nous sommes parvenus à identifier les plus belles balades du coin, nous l’avons pressentis : la vie ici allait être belle. Et elle l’est.

En dehors des paysages sauvages, dont la beauté me surprend un peu plus tous les jours, je découvre peu à peu une vie locale authentique, riche en rencontres, en échanges, en culture et traditions. L’histoire d’Aigues-Mortes me fascine autant que son présent et que ses habitants. L’accueil chaleureux qu’ils nous ont réservé a définitivement aidé à nous fondre dans le décor, à tel point que j’ai parfois l’impression d’avoir toujours vécu ici.

Et puis… il y a une autre nouvelle dans nos vies :

Dans quelques jours, nous accueillerons notre fils. Je n’en reviens pas d’écrire ces mots. Je vais devenir maman, Adrien papa, la famille va s’agrandir ! J’avoue avoir un peu le trac : serais-je à la hauteur ? Sommes nous prêts ? Des milliards d’émotions m’ont traversées depuis la nouvelle de cette grossesse, mais je crois que le destin fait décidément bien les choses, je pressens déjà un amour inconditionnel m’envahir. Notre bébé naîtra ici, en Camargue, en plein coeur de l’été. Ces paysages sauvages seront sa maison, ces traditions deviendront les siennes, il écrira une partie de son histoire ici.

L’avenir de ce blog est plus qu’incertain avec l’arrivée d’un bébé, mais j’aime me dire que c’est une page de ma vie que je partagerai par là, comme je le fais pour tous les moments importants depuis plusieurs années. Nous verrons ce que l’avenir nous réserve, en attendant merci d’être (toujours !) dans le coin et à bientôt pour de nouvelles (grandes) aventures !

2 commentaires sur “UNE NOUVELLE VIE EN CAMARGUE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s