La Ciergerie des Prémontrés écrit la suite de l’histoire

Il y a quelques jours, je découvrais à Tarascon l’atelier-boutique de la Ciergerie des Prémontrés. Comme tous les sujets éveillant ma curiosité, cette ciergerie a une histoire forte, bien installée en Provence, où elle est née et se développe encore aujourd’hui.

A l’origine, il y a l’Abbaye de Saint-Michel de Frigolet, en plein cœur de la Montagnette, au nord de Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône. Un lieu paisible, où vit actuellement une communauté de Chanoines (des religieux qui vivent en communauté et ne sont pas obligés d’exercer des fonctions de prêtres, également appelés « Les Prémontrés »). Cette Abbaye m’a toujours fascinée, par son calme, sa sérénité ambiante et par les siècles d’histoire l’ayant traversé. C’est en 1858 que s’y installent « Les Pères Blancs » (appelés ainsi en raison de la couleur de leur tenue) pour y développer de multiples activités, la plus connue étant certainement leur liqueur « Norbertine », rendue célèbre par Alphonse Daudet dans l’une de ses Lettres de mon Moulin : « L’Elixir du Révérend Père Gaucher ». La liqueur est encore fabriquée et vendue aujourd’hui, mais l’Abbaye dément le récit d’Alphonse Daudet, le qualifiant « d’aimable fantaisie ». (A votre place je lirais quand même le fameux récit, ça vaut le coup d’œil!).

Mais revenons-en à ce qui nous intéresse aujourd’hui : la ciergerie. J’ignorais qu’il s’agissait d’une activité développée par les Pères Blancs à Frigolet, et fut heureuse d’avoir l’occasion de m’y intéresser de plus près. C’est donc dans ce décor paisible, entourés de collines et de thym que les Pères Blancs commencèrent une activité de cirier, selon des techniques ancestrales datant du XVème siècle (techniques manuelles de fabrication dites « à la louche » puis « à la plongée »). Contraints de quitter l’Abbaye en 1903 à cause de réformes de l’État, les Pères Blancs confièrent leurs précieux secrets de fabrication à une certaine famille Chabrier qui poursuivit l’activité de cirier dans le petit village de Graveson, jusqu’en 2009, date à laquelle un grave incendie vint menacer la ciergerie de disparition. L’histoire aurait pu s’arrêter là si Souleiado ne s’y été pas intéressé, sauvant l’activité, son savoir-faire et ses secrets de fabrications. La Ciergerie des Prémontrés poursuit désormais son histoire à Tarascon, où elle se développe grâce à des maîtres-ciriers passionnés, perpétuant les techniques de fabrication artisanales des Pères Blancs. C’est grâce à ce savoir-faire unique et chargé d’histoire que la Ciergerie des Prémontrés participe aujourd’hui au maintien du patrimoine provençal, demeure la dernière ciergerie artisanale française et possède le label Entreprise du Patrimoine Vivant Français.

Au delà de l’histoire, il y a l’émotion du présent. J’ai été reçue à la ciergerie par Anne et Cathy, m’accueillant dans l’atelier-boutique avec chaleur et enthousiasme, prêtes à répondre à toutes mes questions avec l’engouement que l’on reconnaît aux personnes passionnées. Et elles le sont vraiment, passionnées. Anne insuffle avec vitalité, élégance et raffinement un air de renouveau sur l’atelier, tout en défendant farouchement l’identité et l’histoire de la ciergerie. La Camargue, le Midi, la Provence sont mis à l’honneur à travers des pièces exceptionnelles, représentant des personnages et symboles chers au cœur de ses habitants. On retrouve alors la Vierge, Sainte Sara, l’Arlésienne, la Croix de Camargue, le Tambourinaïre, la Tarasque… tout cet imaginaire, ces traditions, ces histoires et ces fantasmes de ce petit coin de France, dont je reconnaissais les détails figés dans la cire. Et puis il y a Cathy, dont les yeux s’illuminent lorsque l’on évoque la ciergerie et son savoir-faire. Elle semble porter en elle l’histoire, l’honneur et l’authenticité de l’atelier, avoue pouvoir parler des techniques de fabrication pendant des heures et j’avoue que je l’aurais bien écouté en parler plus longtemps, tant la passion parait animer cette femme maître-cirier.

L’ambiance qui régnait ce matin là dans l’atelier-boutique était conviviale, joyeuse, apaisante bien que frénétique : les commandes se multiplient mais ne semblent pas déstabiliser la petite équipe de l’atelier, qui veillent à conserver un mode de production artisanal. Les maîtres-ciriers m’expliquent avec fierté quelques gestes techniques, m’enseignent la précision de la production et dévoilent la délicatesse de leurs mouvements. Tout ça est fascinant et je repense en les observant aux Pères Blancs de Frigolet, réalisant ces mêmes gestes des siècles auparavant.

Avant de repartir, Anne propose gentiment de m’offrir la bougie de mon choix. Je laisse alors mon regard se balader sur ces œuvres emblématiques, émue de reconnaître tout cet héritage provençal. Sainte Sara, l’Arlésienne, les Santons, la Tarasque, ils font tous partie de mon histoire à moi aussi et les voir regroupés dans un même lieu me procure un étrange sentiment de fierté. La Camargue, le Midi, la Provence sont des terres d’histoires, de légendes, de traditions qui au delà de survivre, continuent de s’écrire grâce des personnes passionnées, dont fait indéniablement partie l’équipe de la Ciergerie des Prémontrés.

J’ai choisi l’Arlésienne nacrée, qui capte étonnement la lumière offrant des variations de couleurs quotidiennes à la statut de cire. Je ne me lasse pas de la regarder et sais qu’elle me suivra tout au long de ma vie, un peu comme un porte-bonheur.

Si vous souhaitez vous aussi vous offrir un beau cadeau, découvrir ce patrimoine chargé d’histoire et observer quelques techniques de fabrication (la boutique est ouverte sur l’atelier!) rendez-vous à l’adresse suivante : Z.A du Roubian, 20 Rue des Charpentiers, 13150 Tarascon (9h-12h30/13h30-17h du lundi au vendredi). Vous trouverez plusieurs lieux de vente sur internet ainsi que le compte Instagram de la ciergerie : @ciergeriedespremontres. Téléphone : 04 90 99 59 34

A bientôt sur Marcel et Moi, j’espère que d’ici-là, vous aurez vous aussi trouvé votre porte-bonheur 🙂

English version :

The Ciergerie des Prémontrés is still writting history

A few days ago, I discovered the Ciergerie des Prémontrés workshop-boutique in Tarascon. Like all subjects arousing my curiosity, this candle maker atelier has a strong history, well established in Provence, where it was born and is still developing today.

Originally, there is the Abbey of Saint-Michel de Frigolet, in the heart of the Montagnette, north of Tarascon, in the Bouches-du-Rhône. A peaceful place, where is currently living a community of Canons (religious men who live in community and are not obliged to exercise the functions of priests, also called « Les Prémontrés »). This Abbey has always fascinated me, by its calm, its ambient serenity and by the centuries of history that have passed through it. It was in 1858 that « Les Pères Blancs » (so called because of the color of their outfit) settled there to develop multiple activities, the most famous being certainly their liqueur « Norbertine », made famous by Alphonse Daudet in one of his Lettres de Mon Moulin : « L’Elixir du Révérend Père Gaucher ». The liquor is still made and sold today, but the Abbey denies Alphonse Daudet’s story, calling it « a pleasant fantasy ». ( I would still read the famous story, it’s worth the look!).

But let’s come back to our subject of interesst: the ciergerie. I was unaware that this was an activity developed by the White Fathers in Frigolet, and was happy to have the opportunity to take a closer look. It is therefore in this peaceful setting, surrounded by hills and thyme that the White Fathers began an activity of wax maker, according to ancestral techniques dating from the 15th century (manual manufacturing techniques known as « ladle » then « diving » ). Forced to leave the Abbey in 1903 due to state reforms, the White Fathers confided their precious manufacturing secrets to a certain Chabrier family who continued to work as a wax worker in the small village of Graveson until 2009, date on which a serious fire threatened the ciergerie of disappearance. The story could have ended there if Souleiado had not been interested in it, saving the activity, its savoir-faire and its manufacturing secrets. The Ciergerie des Prémontrés is now continuing its history in Tarascon, where it is developing thanks to passionate master waxers, perpetuating the artisanal manufacturing techniques of the White Fathers. It is thanks to this unique savoir-faire steeped in history that the Ciergerie des Prémontrés participates in the preservation of Provençal heritage, remains the last French artisanal ciergerie and has the Entreprise du Patrimoine Vivant Français label.

Beyond history, there is the emotion of the present. I was received at the ciergerie by Anne and Cathy, welcoming me to the workshop-boutique with warmth and enthusiasm, ready to answer all my questions with the frenesy we recognize in passionate people. And they really are, passionate. Anne breathes with vitality, elegance and refinement an air of renewal in the workshop, while fiercely defending the identity and history of the ciergerie. The Camargue, the Midi, Provence are honored through exceptional pieces, representing characters and symbols dear to the hearts of its inhabitants. We then find the Virgin, Sainte Sara, l’Arlésienne, the Cross of Camargue, the Tambourinaïre, the Tarasque … all these traditions, these stories and these fantasies of this little corner of France, which I recognized the details frozen in wax. And then there is Cathy, whose eyes light up when we talk about the candlestick and its know-how. She seems to carry within her the history, the honor and the authenticity of the workshop, admits being able to talk about manufacturing techniques for hours and I admit that I would have listened to her talk about it longer, so much passion seems to animate this female master wax-maker.

The atmosphere that reigned that morning in the workshop-boutique was friendly, joyful, soothing although frantic: the orders are multiplying but do not seem to destabilize the small team of the workshop, who make sure to maintain an artisanal mode of production. . The master waxers proudly explain a few technical gestures to me, teach me the precision of production and reveal the delicacy of their movements. All this is fascinating and I think back by observing them at the White Fathers of Frigolet, performing these same gestures centuries before.

Before leaving, Anne kindly asks to offer me the candle of my choice. I then let my gaze wander over these emblematic works, moved to recognize all this Provençal heritage. Sainte Sara, l’Arlésienne, the Santons, the Tarasque, they are all part of my history too and seeing them grouped together in the same place gives me a strange feeling of pride. The Camargue, the Midi, Provence are lands of stories, legends, traditions which beyond surviving, continue to be written thanks to passionate people, which the Ciergerie des Prémontrés team is undeniably a part.

I chose the pearly Arlésienne, which surprisingly captures the light, offering daily color variations to the status of wax. I never tire of looking at her and know that she will follow me throughout my life, a bit like a lucky charm.

If you also want to give yourself a nice gift, discover this heritage steeped in history and observe some manufacturing techniques (the shop is open on the workshop!) Go to the following address: ZA du Roubian, 20 Rue des Charpentiers, 13150 Tarascon (9 a.m. to 12:30 p.m. / 1:30 p.m. to 5 p.m. Monday to Friday). You will find several places of sale on the internet as well as the Instagram account of the ciergerie: @ciergeriedespremontres. Phone: 04 90 99 59 34

See you soon on Marcel et Moi, I hope that by then, you will have found your lucky charm 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s