Pêches rôties au romarin

Pour être honnête, je n’ai jamais compris le concept de faire cuire des fruits, au beau milieu de l’été. Les températures actuelles tournent autour des 38°, la cuisine est une fournaise, et puis les fruits sont déjà bien assez bons crus, simples, tels quels. J’avoue pourtant avoir enregistré plus d’une photo de pêches rôties, d’abricots caramélisés, de brugnons dorés, accompagnés d’un brin d’herbe aromatique, parce-qu’il faut bien avouer qu’il s’agit là de recettes extrêmement photogéniques. Et puis, une récente photo de pêches rôties au romarin sur un lit de crème fouettée m’a décidé à sauter le pas. Ça a l’air trop bon, tant pis si la cuisine se transforme en sauna.

036760E7-8E48-4F7F-8CCE-82EAB7B5E82F

La recette associée à la photo paraissait simple : une infusion de romarin, une cuisson rapide des pêches au four et hop, c’est prêt. J’ai testé la recette en fin de journée, lorsque les températures extérieures commencent à chuter et je sais déjà que je recommencerai : c’est une merveille gustative.

Voici la recette, pour 4 personnes : 

  • 4 pêches jaunes bien mures
  • Une noisette de beurre
  • Un brin de romarin
  • Éventuellement, un yaourt nature ou de la crème fraîche épaisse

Pelez les pêches et coupez les en deux, dans le sens de la longueur. Disposez-les dans un plat allant au four (le coté bombé de la pêche doit être face à vous), avant de les frotter d’une noisette de beurre. Faire cuire 5 minutes dans un four préchauffé à 210°

Pendant ce temps, réaliser une infusion de romarin, en plongeant un brin dans un peu d’eau bouillante. Laissez infuser 5 minutes, puis verser délicatement sur les pêches à la sortie du four. Laissez tiédir, disposez un nouveau brin pour la décoration et éventuellement une cuillère de yaourt nature ou de chantilly maison à coté (personnellement je trouve que les pêches se suffisent à elles-mêmes, mais donnez moi votre avis si vous testez avec de la chantilly!)

La cuisson intense et courte des pêches permet de décupler leurs arômes, le beurre permet d’adoucir l’acidité, le romarin apporte un arrière goût subtil et délicat… C’est la combinaison parfaite ! J’espère que cette recette vous plaira, à la maison, elle nous rend très enthousiaste, Adrien et moi sommes bien décidés à en profiter jusqu’à la fin de l’été ! Bon appétit 🙂

43356C53-ADBA-43A2-BA1A-6F73FC7C8C99

English version :

To be honest, I never understood the concept of cooking fruist in the middle of summer. The current temperatures are around 38 °, the kitchen is a furnace, and  the fruits are  quite good raw, simple, as they are. However, I admit having recorded more than one photo of roasted peaches, caramelized apricots, golden nectar, accompanied by a blade of aromatic grass, because I must admit that this are extremely photogenic recipes. And then, a recent photo of roasted peaches with rosemary on a bed of whipped cream made me take the plunge. It looks so good, even if the kitchen might turns into a sauna.

The recipe associated with the photo seemed simple: an infusion of rosemary, a quick cooking of the peaches in the oven and just like that, it’s ready. I tested the recipe at the end of the day, when the outside temperatures start to drop and I already know that I will do it again: it’s a taste of wonder.

Here is the recipe, for 4 people:

4 ripe yellow peaches
A knob of butter
A sprig of rosemary
Possibly, a plain yogurt or heavy cream

Peel the peaches and cut them in half, on the lenght side. Arrange them in a baking dish (the rounded side of the peach should be facing you), before rubbing them with a knob of butter. Bake for 5 minutes in an oven preheated to 210 °

Meanwhile, make a rosemary infusion, dipping a bit in a little boiling water. Leave to infuse for 5 minutes, then gently pour over the peaches out of the oven. Let cool, have a new sprig for decoration and possibly a spoon of plain yogurt or homemade whipped cream next to it (personally I find that the peaches are sufficient on their own, but give me your opinion if you give it a go! )

The intense and short cooking of the peaches increases their aromas, the butter allows to soften the acidity, the rosemary brings a subtle and delicate aftertaste … It’s the perfect combination! I hope you will like this recipe, at home, it makes us very enthusiastic, Adrien and I are determined to enjoy it until the end of the summer! Enjoy your meal 🙂

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s