Le Luberon à vélo + une vidéo !

Entreprendre le Luberon à vélo, ça peut paraître effrayant. Il s’agit après tout d’un massif montagneux imposant, pouvant décourager les cyclistes du dimanche comme moi. Pourtant, c’est la manière par laquelle je préfère me balader dans le coin. Depuis notre emménagement ici, nous n’avons jamais autant utilisé nos vélos : pour rendre visite à nos amis dans le village à coté, pour aller au marché, découvrir cette forêt dont on nous a tant parlé (la Forêt de Cèdres, je vous en parle très vite!), explorer de nouveaux villages… C’est à vélo que nous avons découvert le Luberon il y a deux ans, une expérience merveilleuse qui a certainement participé à notre envie de nous installer dans le coin.

deee

Le vélo a donc une place privilégiée dans la vie du Luberon, mais attention, pas n’importe où ! Si vous ne voulez pas vous retrouver à 14h en plein « cagnard » à gravir une pente au dénivelé effrayant (j’ai déjà assisté à ce genre de scène malheureuse), mieux vaut se renseigner sur les « vélos-route » existantes. Il y en a tout un tas dans le Luberon, elles garantissent une balade agréable, sans voiture, traversant les plus jolis paysages, selon plusieurs niveaux de difficultés (conseil d’amie, choisissez « facile »).

Ma préférée de toutes est la vélo-route Cavaillon-Apt (voie verte du Calavon) qui peut se prendre au départ de Robion et qui vous fait traverser de merveilleux villages, avec un arrêt obligé à Apt (pour déguster quelques huîtres lors du marché du samedi matin, vous vous rappelez ?) avantage : C’EST PLAT TOUT LE LONG.

Une autre balade, plus « secrète » que j’adore, se prend au départ du petit hameau « Roque-Colombe« , vers le village de Sannes, pas très loin de l’étang de la Bonde. Lorsque vous arrivez au hameau, jetez un œil à la merveilleuse petite chapelle sur les hauteurs, c’est ma préférée de tout le Luberon, elle est nichée à coté d’un champ de fleurs et offre une vue imprenable sur des vignes. Avancez vous dans le hameau puis empruntez les petits chemins de campagne qui s’éloignent dans les champs. Vous croiserez des Genets, des champs de blés, de cerisiers et serez certainement seuls tout au long de votre balade (et encore une fois, pas de dénivelé!)

Pour finir, je vous conseille de longer les bords de Durance, nous le faisons souvent de Puget jusqu’à Cadenet, pour remonter vers les villages de Lourmarin & Cucuron. Ça devient assez sportif dès que l’on quitte le lit de la Durance, mais les petites routes jusqu’aux villages sont particulièrement agréables (et photogéniques!), sans compter que la satisfaction que vous aurez en rejoignant le centre de ces lieux typiquement provençaux pour une grenadine fraîche n’aura pas de prix (je vous conseille un arrêt au bord de l’étang de Cucuron, vous ne le regretterez pas!)

vvfvf

On se retrouve dimanche pour une recette bien provençale que j’adore et la semaine prochaine pour pleins de nouvelles aventures ! Ma liste de lieux à explorer, de recettes à partager, d’articles à rédiger déborde en ce moment, peut-être grâce à l’arrivée de l’été ? Quoi qu’il en soit, si un thème provençal attise votre curiosité ou vous fait envie, n’hésitez pas à me soumettre vos idées en commentaires, je suis toujours très heureuse de vous lire 🙂 A dimanche  !

(Je vous laisse avec une photo de Charlot post-balade) :

ccc

Un commentaire sur “Le Luberon à vélo + une vidéo !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s