L’histoire du Lever de Soleil + quelques conseils de vrais photographes !

Vendredi matin, mon réveil était réglé bien plus tôt que d’habitude. J’avais en tête depuis quelques jours d’aller photographier le lever du soleil à coté de la maison, dans les collines de Puget. Tout était prêt, mon vieil appareil photo et surtout mon imagination, tous les deux chargés à bloc. En me réveillant, les premiers rayons commençaient à peine à offrir cette merveilleuse couleur orangée, celle que je cherchais à photographier. En sortant dehors, je fus heureuse d’être saisie par la fraîcheur matinale et le silence apaisant, complètement seule dans la nature. J’avais en tête un coin précis d’où photographier le lever du soleil : le relief des collines de Puget, justement là où se lève le soleil. En arrivant un peu en avance, je n’étais plus trop sure d’avoir choisi le bon endroit : les premiers rayons ne rendaient pas bien en photo, les couleurs étaient trop obscures, trop contrastées. Que faire dans ces moments là ? Rester sur place pour ne pas risquer de rater quelque chose d’aussi éphémère que le lever du soleil ou bien chercher sans relâche le meilleur endroit pour le photographier, en quête du cliché parfait ? Voilà une bonne question que j’aurais du me poser avant même de commencer ma formation photo ! Je choisis la deuxième option et me mis à courir dans les collines, cherchant le meilleur angle de vue pour sublimer ce que je voyais en vrai : l’arrivée d’une merveilleuse couleur juste derrière les collines.

Ce marathon m’a finalement emmené dans un champs d’oliviers, pour un résultat loin des clichés sensationnels que j’avais en tête. En partageant cette expérience sur Instagram, j’ai été surprise du nombre de réponse avisées, débordant de bons conseils et de bienveillance arrivant dans ma boite de réception. Et je dois dire, que malgré toutes les réticences et critiques que l’on peut monter à l’encontre d’Instagram, il me semble qu‘il s’agit tout de même d’un réseau social bien pensé, mettant en contact des personnes partageant les mêmes passions, les mêmes centre d’intérêt, désirant transmettre avec enthousiasme. C’est en tout cas l’impression que j’en ai à l’échelle de mon compte personnel, je n’arrête pas de me dire que les personnes que j’y rencontre virtuellement pourrait probablement devenir des amis, dans la vraie vie.

unnamsed

Voici quelques-uns des conseils que j’ai reçu ce jour là, qui pourront peut-être vous être utiles à vous aussi :

  • Prévoir une ou plusieurs matinées de repérage : difficile si vous avez du mal à émerger tôt comme moi, mais particulièrement utile. L’imagination ne suffit pas lorsque l’on veut photographier des éléments qui ne dépendent pas de nous comme la nature et la lumière alors pour ne pas avoir de mauvaises surprises, prévoir un temps pour repérer les lieux, comprendre la lumière et trouver sans pression l’endroit le plus propice à vos photos.
  • S’adapter à son matériel : si vous utilisez un portable, ne pas espérer avoir des clichés aussi parfaits qu’avec un appareil photo professionnel. Ça parait évident, mais j’avoue avoir espéré obtenir des photos merveilleuses en dépit du mauvais état de mon appareil photo (multiples impacts sur l’objectif…). Connaître, maîtriser le matériel que l’on utilise (et savoir s’en contenter lorsque l’on a pas d’autres options!)
  • Savoir ce que l’on veut : une photographie brute et directe du ciel ? Les rayons se faufilant à travers les arbres ? L’impact de la lumière orangée sur la végétation ? Je n’avais pas réfléchis à cette question mais pense avoir trouvé la réponse en direct : je n’ai pas trop d’intérêt pour une photographie montrant directement le soleil, je préfère photographier la lumière qu’il offre en se levant et l’aspect doré qui vient se refléter sur la végétation, comme ici :

olv

Cela aura eu le mérite de me faire réaliser un point important : ce que j’aime (et que je cherchais inconsciemment dans ce lever de soleil) c’est uniquement la lumière chaude qu’il produit. La prochaine fois, j’aimerai photographier une vieille maison en pierres ou même des objets sous cette lumière.

Décrocher et… profiter ! : A priori, si vous souhaitez photographier le lever du soleil, c’est que vous êtes sensible à la nature, à la lumière. C’est mon cas et j’adore me retrouver seule dans les champs, sans bruit d’activité humaine. Ce moment là était donc censé être particulièrement agréable, il s’est avéré stressant et même un peu décevant. A la question « doit on rester sur place ou ne pas bouger » les avis ont divergé : la majorité des répondants pensent qu’il vaut mieux rester sur place pour ne pas risquer de rater ce moment éphémère. J’avoue avoir était plutôt sensible à la réponse d’une photographe soulignant « qu’il n’y a pas d’intérêt à rester là où l’émotion n’est pas au rendez-vous ». Cette émotion, je la ressens parfois lorsque je prends des photos, mais ce matin là j’étais trop obsédée par le résultat final. La photographe en question m’a également partagé une citation de Sylvain Tesson, particulièrement pertinente dans mon cas :

« Penser qu’il faudrait le prendre en photo est le meilleur moyens de tuer l’intensité d’un moment présent »… à méditer 😉

 

J’en profite pour remercier les photographes, professionnels ou amateurs, ayant gentiment pris le temps de m’écrire ce matin là ! Trois d’entre eux particulièrement, allez faire un tour sur leur profil / site internet, en plus d’être des humains sympas ils ont également beaucoup de talent !

  • La Douce Sauvagerie :  une photographe vivant dans le sud de la France, tellement BIENVEILLANTE DOUCE POÉTIQUE ET TALENTUEUSE que ça en est incroyable. Ses photos sont innondées de belles lumières et d’amour pour le Sud de la France, allez flâner sur son site ça vaut vraiment le détour !
  • La Vie Arlésienne : De magnifiques photos et vidéos pour découvrir Arles et ces alentours. J’adore cette ville et j’ai encore plus hâte d’y retourner depuis que j’admire jour après jour les merveilleux clichés arlésien !
  • Tony Garruto : de magnifiques photos de paysages (entre autre), une personne humaine et bienveillante qui prend le temps de partager ! Il m’a parlé de l’application « Photopills » qui permet de savoir où se trouvera le soleil en fonction de l’heure (grâce à des outils de réalité augmentée) un peu trop technique pour moi, mais ça sera peut-être utile à certains d’entre vous !

 

A mercredi pour un nouvel article, passez un bon dimanche 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s