L’Isle-sur-la-Sorgue, tôt le matin

La semaine dernière, ma grand-mère me parlait avec beaucoup d’enthousiasme de L’Isle-sur-la-Sorgue. Elle en vantait la beauté avec tant de passion, que l’envie d’aller y prendre quelques photos / vidéos s’est rapidement présentée à moi. Cette ville, j’y étais déjà allée deux ou trois fois, un peu perdue dans un grand flot de touristes, et n’étais alors pas parvenue à me rendre compte de son charme. Certes, elle est traversée par une rivière, certes il y a de jolis ponts et de belles facades, mais je l’imaginais comme une ville vivant uniquement pendant la période estivale, sans trop d’intérêt pour les gens du coin. Et puis les petites brocantes dont elle déborde sont hors de prix. Bref, mes dernières visite à L’Isle-sur-la-Sorgue ne m’avaient pas vraiment séduites. Jusqu’à ce que je décide d’y retourner, un matin de mars. Je m’attendais sérieusement à comforter mon impression, persuadée que je trouverai une ville fantôme, permettant au moins que je puisse prendre quelques photos sans être gênée.

J’ai été très surprise, dès mon arrivée, d’observer l’effervescence ambiante : les commerces s’activaient, des groupes scolaires déambulaient, des vélos se croisaient, dans une ambiance joyeuse malgré le froid glacial du matin. Je me suis donc baladée dans les petites rues de la ville, observant les vitrines, jetant un oeil aux cafés : rien n’était spécialement fait pour les touristes, la ville vivait normalement, sans se soucier de personne, et encore moins de moi. Un peu réconciliée, je me suis approchée de la rivière traversant L’Isle, où j’ai pu réellement apprécier la beauté m’entourant. Et la compagnie de canards pas très farouches. La ville compte également plusieurs parcs où il sera agréable de flâner dès l’arrivée des beaux jours. 

J’ai terminé la matinée avec un super pain au chocolat, dans le salon-de-thé Maison Jouvaud, où il faut avoir un mental d’acier pour résister à tout acheter.

Morale de l’histoire, laisser tomber ses apriori, partir à l’aventure l’hiver et toujours écouter sa grand-mère !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s